Que faire en cas de harcèlement scolaire ?

que faire en cas de harcèlement.png__PID:23188b75-912e-4c77-9171-a72b7ebeb24e

Une étude nationale basée sur les questionnaires nationaux qui ont été diffusés en novembre 2023 et qui a été publiée en début d’année révèle que 5% des élèves du CP à la terminale ont été victimes de harcèlement….
Dans cet article nous allons passer en revue la marche à suivre selon que tu sois auteur.e, victime ou témoin d’une situation de harcèlement.

1. Qu'est-ce que le harcèlement scolaire ? 

Le harcèlement scolaire, c’est lorsqu’un élève est confronté de manière répétée et sur une longue période à une ou plusieurs formes de violences, par ses camarades.
La violence peut être :
- physique : coups, bagarres…
- verbale : insultes, moqueries…
- psychologique : rumeurs, menaces, chantage, exclusion…
- sexuelle : agressions, chantage sexuel…

Dans le cadre du harcèlement scolaire, trois aspects majeurs sont à prendre ne compte :
- Le rapport de domination : souvent un rapport de domination s’installe entre la victime et le harceleur. Autrement dit, la personne auteure de harcèlement tente de montrer par différents moyens qu’elle est la plus forte.
- La répétition : on peut qualifier une situation de harcèlement quand les actes ont lieux à plusieurs reprises.
- L’intention de nuire : la personne auteure de harcèlement a envie de faire du mal à la victime, même si elle peut prétendre le contraire en indiquant que “c’est un jeu” ou que “c’est pour rire”.

Les personnes harcelées peuvent l’être pour plein de raisons différentes, mais le harcèlement est tout de même souvent appuyé sur une différence :
- Leur apparence physique (le poids, la taille, la couleur des cheveux…)
- Leur genre
- Leur orientation sexuelle (réelle ou que l’on imagine)
- Des centres d’intérêts originaux ou peu communs
- Un handicap

2. Que faire si je suis témoin de harcèlement scolaire ?

Le témoin d’une situation de harcèlement, c’est une personne qui va remarquer ou assister à du harcèlement envers un autre élève. Il peut très bien remarquer ce que vit son camarade sur internet, dans la cours de l’école ou même en dehors de l’école.

Avant de t’en dire plus sur ce que tu peux faire pour aider tes camarades, n’oublie pas que le harcèlement n’est pas un jeu et qu’il ne faut surtout pas chercher à le minimiser en te disant que “ça va passer”.

Si tu es témoin de harcèlement, voici ce que tu peux faire pour aider ton ou ta camarade :
1. T’intéresser à la victime, lui proposer ton aide et faire preuve d’empathie : tu peux demander à la victime si tout va bien, tu peux lui proposer de manger avec elle, te montrer gentil.le. Tu n’es pas obligé.e d’être son ami.e, mais tu peux te montrer présent pour ne pas laisser la victime seule.
2. Documenter ce qu’il se passe : tu peux noter la date, l’heure, les personnes qui étaient présentes lors de cette situation de harcèlement. Si c’est en ligne, tu peux prendre des captures d’écran par exemple.
3. Signaler : si tu es témoin d’une situation de harcèlement, il est important de signaler et d’en parler à un adulte de confiance. Cela peut être un professeur, CPE, directeur, infirmier ou même un parent. Parle en à la personne que tu juges la plus compétente pour agir et celle envers qui tu as le plus confiance 🙂Si tu as peur d’en parler seul.e, tu peux demander de l’aide à un camarade ou un délégué.

Surtout n’oublie pas que dénoncer une situation de harcèlement, ce n’est pas “balancer” mais venir en aide à une personne qui est en danger !

Ce que tu ne dois surtout pas faire :
1. Participer : Surtout, il est primordial de ne pas participer au harcèlement. Il ne faut pas diffuser de photos, de messages ou autres qui pourraient porter atteinte à la victime.
2. Régler le problème seul.e : seul un adulte est capable de gérer la situation comme il le faut. Dans chaque établissement il y a une personne référente harcèlement, vers qui chaque personne peut se tourner.
3. Répondre par la violence !

3. Que faire si je suis victime de harcèlement scolaire ?

Bien souvent, quand on est victime de harcèlement, on peut avoir tendance à ne pas savoir comment se sortir de cette situation. On peut aussi avoir tendance à croire que c’est de notre faute si l’on vit cela… Sache que ce n’est en AUCUN CAS la faute de la victime de harcèlement !

Et surtout, si tu es toi même victime de harcèlement, sache qu’il existe des solutions pour te sortir de cette situation 🙂

Pour commencer, intéressons nous aux victimes de harcèlement. Il est difficile de dresser un portrait unique de la victime de harcèlement. En effet, cela peut arriver à n’importe quel âge. On peut tout de même remarquer que, bien souvent, les victimes de harcèlement sont des personnes déjà mises à l’écart par une différence. Cette différence peut être liée à une apparence physique, à une situation de handicap, à une orientation sexuelle, ou même à des centres d’intérêt.

En tant que victime de harcèlement, tu peux ressentir des émotions variées et très fortes : Tu pourrais te sentir seul.e, invisible ou même anxieux. Les victimes de harcèlement ont aussi tendance à se sentir tristes voire désespérées ou en colère envers tout le monde ! Tu peux aussi ressentir de la honte et donc une certaine difficulté à en parler … Et il est totalement possible que tu ressentes toutes ces émotions à la fois ! Cela est NORMAL et il n’y a rien de honteux !

Cependant, si tu sens que toutes ces émotions te dépassent, il faut absolument que tu en parles et en cas de détresse psychologique, tu peux te rendre aux urgences pour expliquer ton cas et obtenir une prise en charge psychologique.

Si tu es victime de harcèlement, voici ce que tu peux faire :
1. Parler de ta situation à un adulte de confiance. Cela peut être un personnel de ton établissement scolaire ou un membre de ton entourage. Ils seront là pour t’écouter, t’épauler et t’aider. Si tu as peur d’en parler seul.e, tu peux d’abord en parler à un camarade de confiance qui pourra t’accompagner dans la démarche 🙂
2. Sois le/la plus précis.e possible sur ce que tu vis. Tu peux par exemple noter la date et l’heure, les personnes qui étaient présentes lors de la situation de harcèlement ou des situations de harcèlement. Tu peux aussi faire des captures d’écran si le harcèlement a lieu en ligne ou prendre en photo tes blessures dans le cadre de harcèlement physique.
Il arrive parfois que les personnes auteur.es de harcèlement menacent la victime si elle prévoit de parler. Surtout ne les écoutes pas, ils disent cela uniquement pour ne pas que tu ailles les dénoncer …
3. Une fois dénoncés, ton établissement scolaire mettra tout en oeuvre pour que tu sois en sécurité !

Par ailleurs, que le harcèlement ait lieu à l’école ou non, tu as le droit d’aller porter plainte dans un commissariat de police.

A l’inverse, voici une petite liste de ce qu’il ne faut surtout pas faire si tu es victime de harcèlement :
1. Ne pas rester seul.e en pensant que cette situation va se régler toute seule.
2. Ne pas essayer de régler le problème par tes propres moyens. Cela risque d’empirer la situation ! Un adulte sera en mesure de t’aider à gérer cette situation. Dans la même idée, n’essaye pas de régler la situation par la violence.

qui contacter en cas de harcèlement.png__PID:8b75912e-5c77-4171-a72b-7ebeb24e03ff

4. Que faire si je suis auteur.e de harcèlement ? 

On parle finalement très peu des personnes auteures de harcèlement.

Tout comme pour les victimes, il n’existe pas un seul profil de personnes auteures de harcèlement. Cela peut être une personne seule aussi bien qu’un groupe. Dans tous les cas, ce sont des personnes qui prennent du plaisir à humilier, violenter et rabaisser une autre personne.

L’auteur de harcèlement se pense dominant (par son physique, sa réputation, son assurance …). Il se pense à l’abris derrière son écran dans le cas du harcèlement en ligne.

Il arrive parfois qu’une personne qui a été victime de harcèlement par le passé devienne à son tour harceleuse…

On peut distinguer 3 types de harceleurs (selon le professeur Schwarz) :
- L’harceleur agressif : c’est l’harceleur le plus courant. Il veut dominer les autres par son agressivité et sa violence.
- L’harceleur passif : c’est un harceleur qui ne sera pas l’origine directe des violences. Toutefois, lorsque celles-ci ont commencé, il y participera activement.
- Les harceleurs-victimes : ces harceleurs ont été, à un moment donné, une victime de harcèlement. Ils vont reproduire sur d’autres ce qu’ils ont vécu. Leurs cibles vont donc être des personnes considérées comme étant encore plus faibles qu’eux.

Pourquoi harcèle-t-on ? Et bien, harceler peut être une façon pour certaines personnes de se sentir mieux et plus puissant. Cela peut être également une manière de se rassurer sur sa valeur ou d’appartenir à un groupe.
Pour d’autres personnes, harceler un ou une camarade représente le fait de reproduire une certaine violence qu’ils vivent à la maison…
Dans tous les cas, cela ne justifie pas un cas de harcèlement ! Ce sont de possibles explications mais n’excusent rien !

Si tu penses être auteur de harcèlement, et que tu souhaites mettre fin à cette situation, c’est que tu es déjà sur la bonne voie !
Peut être que tu te sens coincé.e dans cette situation qui t’échappes ou bien tu te sens mal.
Alors voici la marche à suivre :
1. Si tu en as le courage, parle en à quelqu’un de confiance. Cela peut être un personnel de ton établissement ou un adulte de ton entourage.Décris leur comment tu te sens, ce que tu as fait ou dit et quelles ont été tes motivations.
2. Tu peux aussi te confier à un camarade de classe si tu te sens plus à l’aise ou à une personne qui participe au harcèlement avec toi. Ensemble, cela peut être plus facile d’aller chercher de l’aide.

Dans tous les cas, n’oublie pas que les personnes que tu as autour de toi et à qui tu pourrais parler sont là pour t’aider à sortir de cette situation !

5. Vers qui me tourner en cas de harcèlement scolaire ?  

Voici les numéros que tu peux contacter, que tu sois victime, auteur ou témoin d’une situation de harcèlement. Les personnes au bout du fil sont disponibles pour t’aider et t’accompagner au mieux :
- N° vert « Non au harcèlement » : 3020
- N° vert « cyberviolences » : 3018
- L’application 3018 (sur iOS et Android) est aussi disponible avec un tchat, un questionnaire, et une possibilité de stocker les preuves d’un harcèlement.

Le harcèlement, qu’il soit scolaire ou non, ou même en ligne, est une situation difficile à gérer. Mais sache que tu n’es pas seul.e dans cette situation et qu’il existe des solutions pour te sortir de là, et ce, que tu sois victime ou auteur de la situation de harcèlement. Essaye d’en parler à un adulte de confiance qui pourra t’aider 🙂

Si tu es témoin de harcèlement, ton rôle est très important car tu peux venir en aide à une personne qui se trouve dans une situation de détresse. Alors n’hésite pas à en parler si vois ou entend quelque chose !

INSCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER ! 
Actualité autour des sujets de l’EARS, conseils, informations utiles et autres regroupés au sein d’une Newsletter !